L'idée

Découvrir l’entrepreneuriat par une coopérative

permettre à des jeunes de découvrir ce qu’est la gestion d’une entreprise le temps d’un été en montant une coopérative. Coopérative jeunesse de services propose des services au sein du quartier ou de la commune. Les jeunes sont ainsi initiés au fonctionnement du marché, à la gestion d’une coopérative, au travail collectif et à la réalisation de prestations pour des clients.





Porteur de projet

Réseau Coopérer pour Entreprendre
cjs@cooperer.coop
www.cooperer.coop

Pour qui ? 

Jeunes de 16 à 18 ans.

Où ? 

En 2016 : 32 coopératives jeunesse de services sur 7 grandes régions.

Je partage cette initiative !

La CJS se déroule pendant l’été pour permettre aux jeunes de profiter des vacances pour vivre cette expérience.

  • Le modèle d’une Coopérative Jeunesse de Services (CJS) :

- Un comité de pilotage local qui regroupe acteurs du territoire d’implantation (quartier, commune, communauté de communes).

- Un parrain économique : une coopérative d’activité et d’emploi, qui encadre juridiquement l’activité des jeunes et accompagne la partie entrepreneuriale du projet.

- Un parrain jeunesse : une structure jeunesse du territoire.

- 2 animateurs, qui sont formés à la pédagogie CJS.

- Une équipe d’une quinzaine de jeunes.

  • Les jeunes, aidés par leurs parrains et animateurs, montent le projet (services, territoire, public ciblé, budget prévisionnel, partenaires financiers).
  • Une fois le projet monté, vous pouvez remplir une fiche de candidature sur le site de coopérer pour entreprendre.
  • Chaque jeune occupe un poste bien spécifique dans la coopérative.
  • L’équipe de la coopérative offre à la ville des services et prestations sur différents secteurs d’activités (assistance à la personne, entretien des bâtiments, jardinage, mise en rayon …). Un contrat est signé entre la CJS et la commune.
  • Le chiffre d’affaires généré est réparti entre les jeunes membres de la CJS.

A l’origine

Le concept de CJS est né au Québec, il a été implanté en France en 2013. Aujourd’hui, on compte une trentaine de CJS sur le territoire et un projet de développement avec le soutien du programme gouvernemental La France s’engage.

Voir d'autres initiatives !