Publié le 11 mars 2021

Les aides mobilisées pour les jeunes durant la crise sanitaire

La crise sanitaire qui a démarré il y a maintenant un an impacte particulièrement les jeunes : isolement, cours à distance, difficulté à trouver stage/alternance/emploi, perte de revenus liés à des emplois saisonniers ou jobs étudiants… 

Différentes actions se sont mises en place ces dernières semaines, ce qui va faire l’objet de ce nouvel article pour compléter celui sur les aides apportées par l’Etat.

Sur la partie emploi/stage et accompagnement : 

Pour rappel, les différentes mesures lancées par le gouvernement se retrouvent dans le cadre du plan « 1 jeune 1 solution » : une plateforme pour faciliter la recherche de stage, alternance, 1er emploi, des aides à l’embauche pour les entreprises, des moyens supplémentaires pour soutenir les dispositifs de mentorat. Retrouvez plus d’informations sur : https://www.key4job.fr/plan-1-jeune-1-solution/

Concernant les aides alimentaires:

  • Les repas à un euro: depuis le 25 janvier, tous les étudiants (même non boursiers) peuvent bénéficier de deux repas par jour à un euro chacun dans les restaurants universitaires (Crous). Ces repas sont proposés en vente à emporter et sont disponibles dans près de 400 restaurants universitaires en France.
  • La grande distribution s’implique aussi : Auchan et Intermarché offrent aux étudiants un bon d’achat de 10 euros pour 20 euros dépensés et Leclerc va proposer un panier-repas étudiant. 
  • Les restaurateurs, qui traversent également une crise difficile, se montrent solidaires et se mobilisent partout en France. Le réseau Ecotable qui rassemble des restaurateurs écoresponsables, cuisine chaque semaine 500 repas offerts, sans contrepartie, aux étudiants. 

Pour un accompagnement psychologique: vous pouvez retourner sur notre ancien article ici

D’autres actions se sont développées plus spécifiques à certains territoires : 

  • Solidarité Etudiant : initié par la Jeune Chambre Economique et le Centre des Jeunes Dirigeants de Lyon via le Bon Coin pour proposer à des étudiants différentes aides : un accès à un bureau pour étudier dans de meilleures conditions / échanger avec un étudiant pour l’aider dans ses réflexions sur son projet professionnel / faire du soutien scolaire.
  • 1 cabas pour 1 étudiant: qui met en relation des étudiants et des familles qui cherchent à se rendre utiles à Lyon également : https://www.1cabaspour1etudiant.fr/

Les villes/territoires essaient de relayer les différents dispositifs et aides pour les étudiants et jeunes particulièrement affectés par la crise.

Par exemple : 

  • Le site Lyoncampus recense les aides de l’Etat, de la Région, de la métropole mais aussi relaie des actions associatives.
  • A Marseille, le site de la ville recense les aides et structures d’appui que ce soit au niveau aide alimentaire et soutien psychologique
  • A Paris également sur le site de la Mairie  

Vous pouvez aussi trouver des aides pour les produits d’hygiène : pour les femmes, dans les prochaines semaines, les résidences universitaires des Crous et les services de santé universitaires seront équipés en distributeurs de protections hygiéniques. Objectif visé : 1 500 distributeurs et une gratuité complète à la rentrée de septembre

Beaucoup d’entre vous sont contraints d’étudier en ligne chez vous dans des petits espaces et pour sortir de l’isolement, plusieurs espaces de coworking accueillent désormais gratuitement les étudiants. Par exemple, l’agence O Architecture, située à Lille, a décidé d’ouvrir ses locaux à une poignée d’étudiants chaque jour. A Lyon, une journée d’accueil est offerte aux étudiants dans les espaces de coworking du quartier Part-Dieu à Lyon avec un accès gratuit à un poste de travail et du Wifi. Il suffit de prendre rendez-vous dès maintenant au sein de l’espace de votre choix pour changer d’air. Plus d’infos ici.

Et pour les difficultés à se fournir en matériel informatique ou connexion Internet pour suivre vos cours : vous pouvez aussi contacter vos établissements ou universités pour savoir si des salles équipées sont mis à disposition pour ceux qui n’ont pas le matériel suffisant chez eux. Des associations s’engagent aussi dans le recul de l’exclusion numérique comme Emmaüs Connect

Enfin, le concept des cafés suspendus s’étend à d’autres secteurs. Cette démarche, qui consiste à acheter une baguette ou un café en plus de sa propre consommation pour qu’une personne en situation précaire puisse en bénéficier, est désormais applicable à la coiffure. Renseignez vous pour savoir ce qui se fait dans votre ville !

Le contexte est compliqué et difficile, il est important de ne pas s’enfermer dans ses difficultés et d’essayer de mobiliser aides et dispositifs qui existent pour vous soutenir.

JE PARTAGE CET ARTICLE !