Publié le 5 octobre 2021

TROUVER TON LOGEMENT : CONSEILS ET BONS PLANS

Trouver un logement, surtout lorsque c’est la première fois que l’on part de chez ses parents, est à la fois long et épuisant. Key4Job te guide dans tes recherches en te proposant différents sites et en t’expliquant les moments clés d’une location réussie !

 

1.     Tes droits 

Déjà pour commencer un petit point sur tes droits au logement ! Si tu es étudiant, tu as peut-être le droit à des bourses. Tu peux faire le point juste ici et simuler tes droits aux bourses selon tes revenus, ceux de ta famille, le nombre d’enfants à charge de tes parents, etc. 

Pense aussi au site du CROUS qui t’explique toutes les démarches pour un logement en résidence étudiante (seul(e) ou en coloc), avec une carte qui répertorie toutes les résidences de France.

Même si tu ne sais pas encore où tu vas étudier, tu peux faire ta demande de bourse. Idem pour le logement, tu peux faire plusieurs vœux correspondants aux villes dans lesquelles tu as demandé des formations.

Une fois que tu as ton logement tu peux demander les APL (que tu sois boursier ou non). C’est l’Aide Personnalisée au Logement, gérée par la CAF. Elle est versée tous les mois, soit sur ton compte soit directement à ton propriétaire qui la déduit du montant du loyer.

Etudiant ou pas, le réseau qui t’aide sur tes droits, tes démarches et les opportunités de logement, c’est l’UNHAJ (Union nationale pour l’habitat des jeunes). Tu peux les contacter que tu sois étudiant, salarié, apprenti, en recherche d’emploi…l’UNHAJ conseille et accompagne tous les jeunes entre 16 et 30 ans ! 

 

2.     Où chercher ? 

C’est la grande question ! Trouver un logement dans certaines grosses villes devient un vrai parcours du combattant. Tu as déjà fait les sites en ligne d’agences, le Bon Coin et seloger.com et tu n’as toujours pas trouvé l’endroit où tu vas poser tes valises… Pas de panique, on te fait un petit tour d’horizon des possibilités avec des sites sympas dédiés aux jeunes.  

-> Tu souhaites être dans un appartement seul   

En tant qu’étudiant, tu as le droit de demander une résidence et/ou bourse CROUS. Tu as le choix entre différentes tailles (studio, T1, T1 bis, T2 ou T3). Voici comment s’y prendre : 

  • Constitue ton DES (dossier social étudiant) avec les pièces justificatives demandées avant le mois de mai messervices.etudiant.gouv.fr
  • Tu peux choisir jusqu’à quatre vœux d’affectation différents (modifiables par la suite selon ton affectation). 
  • Tu recevras une notification conditionnelle avec les montants de la bourse et/ou l’adresse de la résidence.
  • La notification définitive est envoyée après avoir confirmé les vœux. Tu peux demander à avoir un logement après cette date, les situations particulières sont prises en compte et des logements proposés selon les disponibilités.

Si ce n’est pas pour toi, il existe d’autres moyens de trouver un logement seul, notamment par le biais :

  • D’experts immobiliers, tels que SeLoger, Studapart, Roomlala ou Studéa Nexity. Les démarches sont simplifiées, mais ils te feront payer des frais d’agence, qui peuvent s’élever à plus de 200€. 
  • De particuliers, comme LeBonCoin. Les logements proposés ne sont pas exclusivement réservés aux étudiants (attention aux arnaques !). 
  • Des sites internet des facs ou des écoles, qui proposent de plus en plus de contenu dédié pour t’aider dans ta recherche. La communauté étudiante, au travers de groupes Facebook, publie souvent des offres de logement. 

 

-> Tu souhaites t’intégrer dans une coloc’

Pour trouver ton logement, tu peux aussi envisager la colocation classique, la colocation solidaire, ou encore la chambre chez l’habitant. Des moyens souvent plus économiques et qui permettent de vivre à plusieurs. C’est aussi une belle façon de découvrir la ville.

  • La coloc’ classique 

RDV sur La Carte des colocs. C’est une plateforme nationale qui te propose différentes offres de logement à plusieurs, surtout dans les grandes villes. Elle te permet de trouver des places disponibles dans les colocs existantes, dans la ville que tu souhaites. Il y a aussi un groupe Facebook, où tous les jours sont publiées de nouvelles offres.  

  • La coloc’ solidaire

Dans une approche « intergénérationnelle » : l’idée, c’est de mettre en relation des jeunes avec des séniors, qui ont de l’espace disponible chez eux, et qui seraient intéressés pour avoir une présence avec eux. Il y a tout un travail de matching entre le besoin du sénior et l’engagement du jeune. Si tu n’es pas disponible pour aider le sénior, c’est comme si tu avais une chambre chez l’habitant. Sinon, en fonction des services que tu apportes, ton loyer est moins important. Il y a 3 têtes de réseaux que tu peux trouver partout en France : Cohabilis, Colibree ou le Pari Solidaire. Tu peux également te rendre sur ToitChezMoi qui propose un « logement contre services ».

Dans une approche « engagement sociétal » : Par exemple, il y a les Kaps de l’Afev : tu intègres un Kaps (une colocation entre plusieurs jeunes de 18 à 30 ans) avec un loyer modéré. En échange tu t’engages dans un projet auprès de jeunes scolaires qui sont issus d’un quartier défavorisé. C’est comme un bénévolat auprès des plus jeunes. Il y a aussi l’association Lazare, qui fait des cohabitations entre des personnes sortant de la rue et des jeunes. C’est une autre manière d’associer la recherche de logement avec un vrai engagement social.

 

-> Autre possibilité : le foyer

Tu peux aussi chercher dans des foyers : tu trouveras des logements moins chers, et avec une vie commune, notamment les foyers étudiants présents dans de nombreuses villes ou les Foyers des Jeunes Travailleurs (FJT) : des foyers réservés aux jeunes entre 16 et 30 ans en situation précaire.

 

3.     Les conseils pour louer un logement en toute sérénité !

-> Sur le contrat de location

  • Différents types de contrats existent, il peut s’agir d’un contrat de location non-meublé, meublé (immédiatement habitable, doit comprendre des lits, essentiels de cuisine, vaisselle, couette…) ou d’un bail mobilité (pour les contrats courts). Pour en savoir plus sur le bail mobilité, viens lire notre article !
  • Vérifier le délai de préavis de départ : d’1 mois si le logement est en « zone tendue », de 3 mois dans le cas contraire.
  • Au niveau des charges
    • Vérifie si tu as des charges de copropriété à payer en plus du loyer
    • Demande le montant des frais d’électricité/chauffage/gaz. Si le logement est mal isolé ou si le chauffage est électrique, les frais seront plus élevés. 

 

-> Avant l’entrée des lieux  

  • Dépôt de garantie : encaissée au début du contrat, elle sert à financer d’éventuelles réparations après le départ du locataire.
  • Frais d’agence : si tu es passé par une agence, il faudra les payer en plus du premier loyer.
  • Garants : demandés dans toute location, ils s’engagent à payer le loyer en cas d’impayé. Ils doivent avoir un lien familial et un revenu stable. Si tu n’as pas de garant : la garantie Visale, offerte à tous les étudiants sans condition de ressources, est une caution locative gratuite pour tout type de logement.

 

-> A l’entrée dans le logement

  • Etat des lieux d’entrée : pense à vérifier tous les détails, que tous les appareils fonctionnent, les fenêtres, rideaux, état des sols et murs… C’est important pour ne pas être accusé de dégrader le logement à ton départ !
  • Assurance habitation : il faut qu’elle soit valable pendant toute la durée de la location (en savoir plus sur les assurances à prendre).
  • Compteur d’électricité et autres : pense à vérifier les compteurs pour ne pas payer les factures de l’ancien locataire.

 

-> Pendant la location 

  • APL : sans conditions de ressources, tout le monde a droit aux APL (aide au logement, mensuelle). Fais ta demande sur le site de la caf.
  • Attention, si ton appartement est équipé d’une chaudière à gaz : toutes les chaudières dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kilowatts doivent faire l’objet d’un entretien annuel par un professionnel qualifié. L’entretien est à la charge de l’occupant, c’est-à-dire du locataire !

 

-> Sortie du logement 

  • Faire une lettre de préavis de départ, 1 ou 3 mois avant le départ.
  • Etat des lieux de sortie et récupération du dépôt de garantie : on vérifie l’état de l’appartement, qu’il n’y ait pas eu de dégradations. Attention : les dégradations liées à l’usage quotidien sont normales et ne doivent pas être prises en compte.
  • Penser à résilier ton contrat d’assurance habitation en envoyant une lettre en recommandé.

 

Le dernier conseil de Key4Job : attention aux arnaques !

En France comme à l’étranger, si on te demande un règlement à l’avance (notamment via des plateformes comme PayPal ou WesternUnion), ça sent l’arnaque, n’accepte pas. La règle d’or c’est de ne rien payer avant d’avoir vu le logement ! 

👉 Pour ne rien oublier et être sur que tout est ok, tu peux aller sur DossierFacile, le dossier de location numérique de l’État. Mis en place par l’Etat, ce service t’aide à trouver le logement de tes rêves en t’aidant sur la constitution de ton dossier. En prime, après plusieurs batterie de tests, ton dossier sera labelisé par l’Etat. 

PS : N’oublie pas que sur Key4Job.fr, on te donne plein d’informations et d’astuces, notamment autour des sujets logements dans la rubrique “coup de pouce”.

JE PARTAGE CET ARTICLE !